in

Attaque d’un bus de l’armée israélienne par un missile anti-char des Brigades Ezzedine Al-Qassam

Lundi 12 novembre, un soldat israélien a été grièvement blessé par un tir de missile anti-char contre un car de l’armée israélienne stationné, non loin de la Bande de Gaza.

“Les Brigades Ezzedine Al-Qassam répondent au crime d’hier”, ont-elles dit dans un communiqué s’exprimant au nom des différentes factions Palestiniennes.

Que s’est-il passé ?

Tout a débuté ce dimanche, lors d’une opération des forces spéciales israéliennes qui a mal tourné. Sept Palestiniens, dont un commandant local des Brigades Ezzedine Al-Qassam, et un lieutenant-colonel israélien ont trouvé la mort dans une opération d’infiltration à hauts risques de soldats israéliens destinée, selon la Résistance Palestinienne, à assassiner un responsable Palestinien.

La morgue d’un hôpital où ont été entreposés les corps de cinq des sept Palestiniens tués

Selon les Brigades Ezzedine Al-Qassam, les soldats progressaient incognito dans la Bande de Gaza à bord d’une voiture civile palestinienne quand leur couverture a été percée à jour par une patrouille. L’unité aurait pris la fuite sous la protection de l’aviation israélienne et aurait été évacuée près de la frontière par un hélicoptère israélien.

Des sources sécuritaires palestiniennes ont ensuite affirmé que l’armée israélienne a également mené des frappes aériennes dans le secteur.

Parmi les sept Palestiniens tués figurent un commandant local des Brigades Ezzedine Al-Qassam, identifié comme Nour Baraka, et cinq autres membres des forces armées du Hamas, ont indiqué des sources de sécurité.

Quelques heures plus tard, l’armée israélienne a indiqué qu’un officier supérieur des forces spéciales israéliennes a été éliminé lors de l’opération d’infiltration à Gaza, et un autre grièvement blessé.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a aussitôt décidé d’interrompre sa visite à Paris, où il était venu assister à la commémoration du centenaire de l’armistice de la Première Guerre mondiale.

Des milliers de Palestiniens ont assisté, lundi dans la Bande de Gaza, aux funérailles des 7 Résistants tués par l’unité spéciale israélienne.


SOYEZ LE PREMIER INFORMÉ - REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOKTWITTER

Lies Breaker est un média gratuit et sans publicité.
Vous pouvez nous soutenir en faisant un don. 

 FAITES UN DON !

Lies Breaker

Créé en France en 2014, Lies Breaker est un média de nouvelle génération, indépendant et déjà suivi dans plus de 46 pays.

La présidente des Policiers en colère, Maggy Biskupski, s’est suicidée avec son arme de service

Victoire de la Résistance Palestinienne dans ce nouveau round contre l’armée israélienne