in

Comment Hakim El Karoui veut avoir la main mise sur l’argent des musulmans

Vous ne connaissez peut-être pas Hakim El Karoui donc commençons par faire les présentations.

Ancien conseiller du dictateur tunisien Ben Ali, il a aussi été banquier chez Rothschild et il est désormais l’homme qui murmure à l’oreille d’Emmanuel Macron sur la question de l’organisation de l’Islam en France.

En septembre dernier, il a notamment publié un rapport auprès de l’Institut Montaigne dans lequel il tentait de disqualifier de nombreux acteurs musulmans en les qualifiant tour à tour d’islamistes, de salafistes, ou encore de rigoristes.

Bien qu’aucune argumentation crédible ne soit venue étayer ses accusations, ce rapport douteux a reçu un très large écho dans la presse, dressant le portrait d’une France en danger, sous la main mise de dangereux islamistes…

Rappelons d’ailleurs que l’institut Montaigne estimait récemment que 18% des musulmans sont non-croyants. Une affirmation qui jette d’emblée le discrédit sur le reste de ses travaux.

Réunion à huis clos

Voilà qu’il y a quelques jours, Hakim El Karoui a présenté lors d’une réunion à huis clos, un document que nous avons pu consulter et qui présente son vaste projet de réorganisation du culte musulman.

Vocabulaire guerrier

Utilisant un vocabulaire guerrier avec le terme de « contre-offensive », il y explique comment il souhaite que l’Association Musulmane pour l’Islam de France (AMIF), créée sous son impulsion, capte l’argent des musulmans.

Chantage à la délation

Il suffirait, selon lui, d’instaurer une taxe sur le Halal pour financer les mosquées comme si les musulmans n’étaient pas capables de donner par eux-mêmes aux structures qu’ils souhaitent aider. Son projet prévoit surtout de sanctionner les réfractaires en les dénonçant à l’administration en vue de « lancer des enquêtes fiscales, sociales et sanitaires » et ainsi « renforcer la position de négociation ». Autrement dit, rien de plus qu’un chantage à la délation.

Projet de main mise d’El Karoui sur le pèlerinage

Il souhaite par ailleurs s’octroyer, à travers l’AMIF, l’exclusivité des visas accordés par l’Arabie Saoudite à la France pour le pèlerinage à la Mecque et ainsi décider à quelles agences il souhaite les déléguer. Évidemment les structures qui n’auront pas adhéré à ce projet risquent très probablement d’avoir le plus grand mal à obtenir des visas pour leurs pèlerins si cet accord était conclu.

Hakim El Karoui propose à Emmanuel Macron d’éliminer les ONG musulmanes

S’agissant du secteur humanitaire musulman, il estime dans son projet qu’il faut une nouvelle structure propre pour s’en charger, puisqu’il décrète que des associations comme Syria Charity ou encore Ummah Charity prônent un « Islam de rupture ». Il ne voit visiblement pas de contradiction entre l’humanitaire et la rupture…

Étrange manière de faire que de prétendre réorganiser l’Islam en France en dénigrant les acteurs déjà engagés sur le terrain depuis plusieurs décennies.

À ceux qui souhaitent s’engager concrètement sur le terrain pour ne pas se voir imposer ce funeste projet fait sans eux, et donc contre eux, sachez que vous avez la possibilité de rejoindre la plateforme collaborative L.E.S. Musulmans en vous inscrivant sur le site https://lesmusulmans.fr/adherer

De nombreuses personnalités ont déjà rejoint ce mouvement indépendant et autonome à l’instar de l’Imam Abdelmonaïm Boussenna ou encore Marwan Muhammad.


SOYEZ LE PREMIER INFORMÉ - REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOKTWITTER

Lies Breaker est un média gratuit et sans publicité.
Vous pouvez nous soutenir en faisant un don. 

 FAITES UN DON !

Lies Breaker

Créé en France en 2014, Lies Breaker est un média de nouvelle génération, indépendant et déjà suivi dans plus de 46 pays.

Victoire de la Résistance Palestinienne dans ce nouveau round contre l’armée israélienne

Meyer Habib : La laïcité, c’est bon pour les autres. La République, ce n’est pas son affaire !