in

Le président turc Erdogan suit “avec inquiétude” les événements en cours en Europe

ISTANBUL | Le président turc Recep Tayyip Erdogan s’est dit samedi inquiet de “ce qui se passe dans les rues de l’Europe”. 

Lors d’un rassemblement populaire à Istanbul, le dirigeant turc a commenté les scènes de chaos qui régnaient en cette journée, au cours des manifestations des “gilets jaunes” dans plusieurs capitales européennes.

“Les murs de sécurité et de bien-être social de l’Europe ne sont pas en train d’être ébranlés par les migrants ou les musulmans, mais par ses propres citoyens”, a déclaré le président turc Erdogan.

“Le désordre règne dans les rues de nombreux pays européens, à commencer par Paris. Les télévisions, les journaux regorgent d’images de voitures qui brûlent, de commerces pillés, de la riposte des plus violentes de la police contre les manifestants”.

“Nous voyons ce que fait la police de ceux qui disaient que notre police était cruelle, qui raillaient notre police”, a-t-il dit, soulignant qu’il suivait “avec inquiétude” les événements en cours en Europe.

“Rappelons-le : nous sommes à la fois contre le chaos provoqué par des manifestants et contre la violence disproportionnée exercée contre eux”, ajoutant que les images en provenance de Paris “démontrent que l’Europe a raté son examen de démocratie, de droits de l’homme et de libertés”.

Erdogan a également reproché aux Européens d’avoir gardé le silence lors de la tentative de coup d’État de juillet 2016 qui a fait 250 morts en Turquie.

“Vous voyez dans quel état se trouvent aujourd’hui ceux qui sont restés silencieux contre les individus qui ont tenté de noyer les rues de notre pays dans le sang”, a-t-il dit.

Samedi à 17h30, le bilan provisoire à Paris est de 55 personnes blessées, 737 personnes interpellées et 551 placées en garde à vue, selon la préfecture de police de Paris. 

Des manifestations similaires ont également secoué plusieurs villes aux Pays-Bas et en Belgique, où des “gilets jaunes” ont tenté de forcer un cordon de police pour accéder au Parlement européen.


SOYEZ LE PREMIER INFORMÉ - REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOKTWITTER

Lies Breaker est un média gratuit et sans publicité.
Vous pouvez nous soutenir en faisant un don. 

 FAITES UN DON !

Lies Breaker

Créé en France en 2014, Lies Breaker est un média de nouvelle génération, indépendant et déjà suivi dans plus de 46 pays.

🔴REPLAY : Manifestation des “gilets jaunes” sur les Champs-Élysées à Paris

Projet d’attentat : Un journaliste a infiltré le groupuscule d’extrême droite “Génération identitaire”