in

Les grosses fortunes touchées par le “drame” de la cathédrale de Paris

 Introduction : Philippe Poutou 

“Les grosses fortunes touchées par le « drame » de la cathédrale de Paris : Pinault donne 100 millions, Arnaud donne 200 millions ! S’ils ont trop d’argent, qu’ils le mettent à disposition de la collectivité, il y a bien des urgences sociales. Ou qu’ils se laissent réquisitionner.”

 200 Millions d’euros 

La famille Arnault est la première à annoncer un “don” de 200 millions d’euros par le groupe de luxe LVMH et à proposer que l’entreprise mette à disposition ses “équipes créatives, architecturales, financières” pour aider au travail de reconstruction et de collecte de fonds.

 100 Millions d’euros 

La famille Bettencourt a annoncé deux dons de 100 millions d’euros, l’un via L’Oréal et l’autre via sa fondation.

 100 Millions d’euros 

La famille d’industriels Pinault, qui possède le groupe Kering, a annoncé débloquer 100 millions d’euros via sa société d’investissement Artemis.

 100 Millions d’euros 

Le PDG du groupe Total, Patrick Pouyanné, a annoncé sur son compte Twitter, que le groupe, qui se présente comme le “premier mécène de la Fondation du patrimoine”, allait faire un “don spécial” de 100 millions d’euros.

 5 Millions d’euros 

Le Crédit Agricole d’Ile-de-France et le groupe Crédit Agricole, versera un don de 5 millions d’euros.

 8,85 Millions d’euros 

À l’étranger, le premier don d’ampleur est venu d’Henry Kravis, cofondateur du fonds d’investissement américain KKR, et de son épouse, Marie-Josée Kravis, qui ont annoncé contribuer “dès à présent” à hauteur de 10 millions de dollars (8,85 millions d’euros).

 Avantage fiscal 

Les entreprises mécènes bénéficient pourtant d’un avantage fiscal conséquent : si elles font un don de 100 €, elles peuvent déduire de leurs impôts 60 €. La réalité de leur don ne s’élève plus qu’à 40 €. Le reste, c’est un manque à gagner pour l’État. Du coup, sur les 750 millions d’euros de promesses de dons, 450 seront financés par l’État. 

Seule limite : ce montant ne peut dépasser 0,5 % du chiffre d’affaires hors taxe de l’entreprise. « Cela veut dire que LVMH, dont le chiffre d’affaires était de 42 milliards d’euros en 2017, peut déduire jusqu’à 210 millions d’euros de ses impôts à ce titre là. Pour 200 millions d’euros, le groupe peut prétendre à 120 millions de réduction », indique Richard Chalier, expert fiscaliste à Fidroit. 

 Conclusion : Philippe Poutou 

“Arnaud, Total, Pinault… c’est le concours des fraudeurs fiscaux, de ceux qui s’accaparent et se moquent de la collectivité. Qu’ils payent leurs impôts comme il faut car il y a des « monuments » sociaux comme les hôpitaux, maternités, gares, écoles qu’il faudrait restaurer vite.”


SOYEZ LE PREMIER INFORMÉ - REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOKTWITTER

Vous pouvez nous soutenir en faisant un don. 

 FAITES UN DON !

Lies Breaker

Créé en France en 2014, Lies Breaker est un média de nouvelle génération, indépendant et déjà suivi dans plus de 46 pays.

VIDÉO : Un violent incendie est en cours à la cathédrale Notre-Dame de Paris

Tunisie : Des français interceptés avec armes, munitions et passeports diplomatiques